Accueil

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

2 Pages V < 1 2  
Reply to this topicStart new topic
> La vie d'un pilote Nord-Vietnamien
DArt
post 28 Sep 2017, 13:51
Message #11




I am LotAtc

Indicatif : VK-01
Messages : 5,519
Inscrit : 30/11/06
Lieu : Savoie
Membre n° 999

Captivant ! Mais on voit que Goz a encore beaucoup à apprendre gap.gif

--------------------

Image IPB
-- Linux, il y a moins bien, mais c'est plus cher --



User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Tacno
post 28 Sep 2017, 17:51
Message #12




Squadron commander

Indicatif : S-01
Messages : 3,270
Inscrit : 11/02/09
Lieu : Breizh
Membre n° 3,295

CITATION(DArt @ 28 Sep 2017, 14:51) *

Captivant ! Mais on voit que Goz a encore beaucoup à apprendre gap.gif

En commençant par la langue russe laugh.gif

--------------------

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Poliakov
post 29 Sep 2017, 00:29
Message #13



 


Indicatif : M-22
Messages : 1,002
Inscrit : 12/08/08
Lieu : Brest
Membre n° 3,130

Je profite du fait que je sois rentré tôt pour continuer un peu
J'en profite également pour donner mes sources:

- MiG-21 Units of the Vietnam War
- MiG-21 Aces of the Vietnam War
- F-4 Phantom II vs MiG-21: USAF & VPAF in the Vietnam War
- Ainsi que de nombreuses recherches depuis déjà quelques années sur le sujet principalement sur le site d'Acig.org et divers sites. La guerre du Vietnam en général mais particulièrement du point de vue NVAF n'est pas une passion nouvelle.


Image IPB

Des débuts difficiles

Plusieurs combats ont lieu pour les pilotes de Mig-21 mais rien de concret jusqu'au 23 Avril 1966.
Le 23 Avril 1966, plusieurs groupes de F-105 escortés par des F-4 effectuent des frappes sur les routes de Hanoi.
Une paire de Mig21PFL pilotés par Nguyen Dang Kinh et Dong Van Song sont envoyés intercepter les avions Américains.
Dang Kinh engage le combat dans un furieux dogfight, un R-3S est tiré mais part complètement à côté de la cible,
Le second missile tombe comme une pierre. Comble de malchance le système hydraulique de Kinh's est endommagé forçant le pilote à s'éjecter à 200m d'altitude, Kinh's s'en sort vivant.
Aucun Mig-21 n'est revendiqué le 23 Avril.
Trois jours plus tard un Mig-21PFL est abattu par un AIM-9B tiré par un F-4.

Durant les engagements de Avril-Mai 1966, 14 R-3S sont tirés par les pilotes de Mig-21, aucun n'a atteint de cible.
Depuis le drone aucune victoire n'a été revendiquée et deux Mig-21PFL ont été perdus.
L'état major décide de retirer les pilotes de Mig-21 des combats temporairement pour réfléchir à de nouvelles tactiques et reprendre l'entraînement de façon intensif.
Après réflexion, il s'est avéré que les pilotes entraient trop vite en combat tournoyaient et tiraient leurs missiles bien au-delà du domaine d'efficacité des R-3S, les pilotes utilisaient mal le nouveau viseur équipant leur machine.
De nouvelles tactiques seront mise en place, les Mig-21 collaboreront étroitement avec les Mig-17. Les Mig-17 chercheront le combat tournoyant avec les Américains à une altitude de 1500-2000m pendant que les pilotes de Mig-21 ont l'interdiction d'entrer en dog mais de pratiquer uniquement le B&Z à une altitude de 2000-2500m, tirer et partir plein PC vers la couverture des SAM de Noi Bai.
Le Leader est armé de 2 R-3S alors que l'ailier est lui armé de deux pods roquettes UB-16.
Le leader est chargé de l'interception alors que l'ailier lui est uniquement chargé de défendre son leader et n'engage le combat que si son leader est engagé ou lui même. L'ailier évolue en mouvement imprévisible constant dans une bulle de 200-700m autour de son leader, le but principal est de repérer tout missile se dirigeant vers la paire. Si un missile est repéré l'ailier break fort en indiquant par radio gauche ou droite au leader tandis que le leader va breaker dans l'autre sens en piquant vers le sol.

Les pilotes de Mig-21 vont s'entraîner jusqu'en Juillet 1966, au même moment un groupe de 13 nouveaux pilotes revient d'URSS, jeunes pilotes n'ayant connu que le Mig-21, les premiers.
En juillet, fort de la période d'entraînement et des nouvelles tactiques, les pilotes du 921ST sur Mig-21PFL reprennent le combat. En juillet les Américains vont déplorer les premières pertes dues à l'action des Mig-21.

Ce message a été modifié par Poliakov - 29 Sep 2017, 12:51.

--------------------
Image IPB

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Giat
post 29 Sep 2017, 07:12
Message #14




Hmmmm mouelleux !

Indicatif : KO-04
Messages : 1,235
Inscrit : 21/09/07
Lieu : Paris 15eme
Membre n° 2,432

On dirait nous !

--------------------
Image IPB
"Si je disposais de six heures pour abattre un arbre, je consacrerais les quatre premières heures à aiguiser ma hache. " Abraham LINCOLN

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Goztreh
post 29 Sep 2017, 11:29
Message #15




Missa bombardé colonel

Indicatif : M-01
Messages : 1,623
Inscrit : 16/04/13
Lieu : Bordeaux
Membre n° 4,014

"Haters gonna hate"

Encore encore encore!

wub.gif

Goz.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Poliakov
post 29 Sep 2017, 13:51
Message #16



 


Indicatif : M-22
Messages : 1,002
Inscrit : 12/08/08
Lieu : Brest
Membre n° 3,130

Image IPB

Reprise des combats

Les 13 nouveaux pilotes arrivés d'URSS entament un nouveau entraînement intensif incluant pour la première fois une qualification à l'interception de nuit et par très mauvais temps, en attendant d'être jetés dans le bain ils sont également entraînés à utiliser les nouvelles tactiques.

Le 7 Juillet 1966, une paire de Mig-21PFL pilotés par Nguyen Nhat Chieu armés de R-3S et Tran Ngoc Siu armés de roquettes attaquent une paire de F-105 au-dessus de la Thaïlande. Les deux pilotes de Mig-21 se cachent dans les reliefs et attendent les deux F-105. Les deux Américains sortent des montagnes à une altitude de 500m, ils sont immédiatement pris en embuscade par les deux Vietnamiens. Chieu ne parvient pas à tirer les R-3S et donne la relève à son ailié qui lance plusieurs salves de roquettes, un des F-105 est frappé de plein fouet et s'écrase après l'éjection de son pilote.
C'est la première victoire aérienne grâce aux roquettes, les USA attribuent la perte aux canons de 85mm, mais aucun canon n'est présent dans ce secteur ce jour là.

Ce premier succès démontre l'efficacité des nouvelles tactiques de la NVAF, mais ce n'est toujours pas suffisant pour convaincre l'état major.
Un autre F-105 est abattu 4 jours plus tard mais deux Mig-21 sont abattus le 14 Juillet par des F-4 en combat tournoyant.
Il est décidé d'abandonner les pods UB-16 alourdissant bien trop le Mig-21 est de reprendre l'usage exclusif du R-3S.
Une demande est fait pour recevoir des Pods canon GP-9 mais elle n'aboutira jamais notamment du fait que le pod remplace le réservoir supplémentaire.

Aucun combat n'a lieu en Août 1966 pour le 921ST, malgré l'intensification des bombardements cette période est dédiée à l'étude des schémas d'attaques des Américains pour prévoir en avance les interceptions plutôt que d'attendre le moment critique. Les Américains utilisent presque toujours le même schéma d'attaque, les mêmes routes inlassablement chaque jour comme une routine d'entraînement.
Cela n'a pas échappé à la NVAF qui va en profiter.

Des CAP de Mig-21 sont donc organisés à basse altitude hors de portée des radars le long des routes empruntées par les Américains.
Le 21 septembre 1966 un important groupe de F-105 escorté par des F-4 emprunte l'axe d'attaque en sortie de montagne pour attaquer le pont de Dap Cau. Deux paires de Mig-17 et une paire de Mig-21 sont en CAP dans le secteur et sont envoyés à l'interception à 8h53. Une nouvelle paire de Mig-21 décolle de Noi Bai en renfort dans la foulée. Les Mig-17 occupent les F-4 tandis que les Mig-21 fonce sur les F-105.
Le pilote Huyen réussi à surprendre la formation de F-105 par le bas et tir un R-3S à une distance de 1500m à 1200m d'altitude lui donnant sa première victoire. Perte que les Américains attribuent aux SAM.

En Octobre trois pilotes de la 921ST réclament une victoire chacun.
Le matin du 5 Octobre le pilote Bui Dinh Kinh et son ailié Nguyen Danh Kinh avec une autre paire de Mig-21 en soutien sont envoyés intercepter deux EB-66 de guerre électronique escortés par quatre F-4C.
Les pilotes Vietnamiens sont engagés, Bui Dinh Kinh décoche deux R-3S sur un des F-4C qui est aussitôt abattu.
C'est la première victoire d'un Mig-21 sur le F-4.

Les pilotes de la 921ST sont désormais convaincu par les nouvelles CAP et l'efficacité des R-3S.

Ce message a été modifié par Poliakov - 29 Sep 2017, 13:52.

--------------------
Image IPB

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Poliakov
post 29 Sep 2017, 15:16
Message #17



 


Indicatif : M-22
Messages : 1,002
Inscrit : 12/08/08
Lieu : Brest
Membre n° 3,130

Vous remarquerez d'ailleurs qu'il est très rare contrairement à nous en simu qu'il y ai plus d'une perte ou victoire dans un combat. En effet à partir du moment où les mig-21 réussissait à décocher un missile la formation ennemi partait au CAC et du coup la mission est avorté. Généralement à se moment là les pilotes Vietnamiens rentraient plein pot. Il en est de même si ils subissaient une perte. Contrairement à nous, les pilotes qu'ils soient US ou NV ne s'acharnent ni sur l'objectif ni sur la destruction de l'adversaire
Bien sûr quelques rares cas verront des batailles aériennes plus conséquentes avec plusieurs pertes ou victoires dans les deux camps particulièrement en 1972 mais elles sont relativement très très rares. ( pas plus de 4/5 sur 5 années de combats aériens)

Ce message a été modifié par Poliakov - 29 Sep 2017, 15:19.

--------------------
Image IPB

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Poliakov
post 11 Oct 2017, 18:11
Message #18



 


Indicatif : M-22
Messages : 1,002
Inscrit : 12/08/08
Lieu : Brest
Membre n° 3,130

Image IPB

Image IPB

Une fin d'année glorieuse

Entre le 2 et le 24 Décembre, l'aviation Américaine effectue pas moins de 280 missions de bombardement dans le nord Vietnam principalement dans la région de Hanoi sur les gares ferroviaires et les bases aériennes de la 921st, Noi Bai et Kep.
La 921st a participé à 8 combats aériens abattant 9 avions ennemis durant cette même période.

Le 5 décembre 1966, trois Mig-21 sont en état d'alerte en bout de piste sur la base de Noi Bai. L'alerte est donnée quand une formation de 24 F-4 accompagnant des F-105 est repérée à la frontière depuis la Thaïlande. A 8h55 les trois pilotes décollent, Nguyen Dang, Kinh et Bui Duc Nhu et se dirigent 35km à l'ouest pour attendre le passage des F-105 en embuscade. A 9h05 Kinh repère les F-105 sans avoir été repéré par l'escorte musclée, il tire un R-3S qui frappe un des F-105 de plein fouet. Un autre groupe de F-105 est repéré, les pilotes passent à flan de montagne pour éviter les détections et réussissent à tirer un nouveau missile sur un F-105.
Les Américains affirment que les F-105 ont été abattus par la défense anti-aérienne mais les systèmes de défense Nord-Vietnamiens ne réclament aucune victoire ce jour là.

Devant les succès du mois de décembre, l'état major Nord-Vietnamien décide de pousser les interceptions encore plus loin de la bulle de SAM de Hanoi pour déstabiliser encore plus les formations Américaines dès leur entrée dans le Nord-Vietnam.
En décembre, les pilotes de Mig-21 sont convaincus de l'efficacité du R-3S mais aussi bien conscients qu'il est nécessaire de prendre l'adversaire par surprise: rester dans l'angle mort des radars ennemis et le plus longtemps possible invisible à leur yeux; tirer entre 1200-2500m et ensuite pousser le plus rapidement possible à basse altitude jusqu'à leur base de départ. La guérilla aérienne est née.
Les pilotes de Mig-21 avaient bien plus de mal à repérer les départs missiles du fait de la faible visibilité du cockpit, cette tâche était donc entièrement donnée à l'aillier de la paire.

En 1966 les pilotes de Mig-21 réclament la destruction de 20 appareils ennemis pour 7 pertes mais un seul et unique pilote de Mig-21 est mort au combat, les autres ont pu évacuer l'avion, par éjection ou suite à un atterrissage d'urgence.
La 921st a effectué en 1966 2024 sorties de combat sur 148 jours dont 39 jours dans des conditions IMC.
La moyenne par pilote en 1966 est de 107 sorties de combats.

Les succès du Mig-21 en 1966 et particulièrement en décembre vont obliger les Américains à reconsidérer la menace, cela va très vite conduire à une opération Américaine très célèbre contre la 921st et le Mig-21 l'année suivante.

Ce message a été modifié par Poliakov - 11 Oct 2017, 18:33.

--------------------
Image IPB

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Poliakov
post hier, 12:25
Message #19



 


Indicatif : M-22
Messages : 1,002
Inscrit : 12/08/08
Lieu : Brest
Membre n° 3,130

Image IPB

Opération BOLO

Seul le point de vu de la NVAF sera abordé, suffisamment d'articles sur le net existent pour avoir des détails du point de vu US.

Début 1967 les avions américains continuent leurs frappes principalement sur les centrales électriques, sites industriels, les infrastructures de transports et sites militaires dans les régions de Hanoi et de Haiphong. Mais une opération en particulier a limité les capacités opérationnels du Mig-21 en ce début d'année alors que la NVAF commençait à tirer parti de sa petite force de chasse. En 1966 la majeur parti des combats étaient supportés par le Mig-17, il a fallut attendre la fin de l'année 1966 pour que le Mig-21 prouve pleinement sont potentiel au coté du Mig-17. Cela n'a pas échappé aux Américains.

La nouvelle année commence donc très mal pour la 921st. Le 2 janvier 1967, 5 Mig-21 sont abattus (l'USAF en revendique 7) au-dessus de Noi Bai, aucun pilote n'a par contre été tué mais le coup au morale sera rude.
Ce jour là la densité nuageuse est de 10/10 pour une base à 1500m. plusieurs groupes d'avions sont repérés par les radars Nord-Vietnamiens, vraisemblablement des F-105, basse altitude, brouillage particulier, axe d'attaque habituel de l'USAF. Mais le commandement ne donne pas l'ordre à la 921st de décoller de suite à cause de la météo. Après beaucoup d'hésitation l'ordre est finalement donné d'intercepter les intrus. "Quelques minutes de plus et l'opération aurait été annulé par l'USAF" A 15h06 quand les premiers Mig-21 décollent les intrus sont seulement à 40km de Noi Bai, pire au moment du décollage, deux groupes de F-4 armé A/A attendaient en embuscade dans les nuage juste au-dessus de Noi Bai. A peine décollé, les pilote du 921st sont engagé, Dinh prends un Aim-7E mais parviens à s'éjecter au-dessus de Noi Bai.
Thuan et Nhu se lance au sitôt à la poursuite des intrus au-dessus de la base, mais quand les intrus se positionne derrière les F-4, un autre groupe de F-4 se positionne. Le pilote Kinh tente de venir à leur secoure mais 2 Aim-7 et 1 Aim-9 plus tard Kinh ne reçois plus aucunes réponse de ses camarades.
Le même destin est arrivé à la deuxième formation de Mig-21. Ngoc Do, Ngoc Ngu, Van De et Van Coc ont également décollé de Noi Bai. Après avoir traversé les nuages et fait un circuit complet au-dessus de Noi Bai, Do repère deux missiles en route sur eux, un des pilotes tombe en un tourbillon de flamme. Les trois autres pilotes de Mig-21 ne cherchent pas plus loin est passe aussitôt basse altitude pour atterrir.

Les pilotes de la 921st sont totalement sous le choque, personne n'est décédé mais le traumatisme est là. La 921st viens d'être victime d'une opération de balayage du ciel visant à sortir la 921st et ses Mig-21 des combats de façon durable. Pas moins de 90 chasseurs déguisé en bombardier ont participé à cette opération. Avec sa petite vingtaine de chasseurs opérationnel, la 921st a totalement était surprise. Huit Mig-21 ont décollé de Noi Bai avant que le piège soit compris. Les F-4 les attendaient au-dessus de la base et en on détruit 5 d'entre eux.
Sur les cinq pilotes abattus, aucun n'est mort mais quatre sont à l’hôpital de Hanoi, le commandant Phung The Tai rend visite aux pilotes à l’hôpital, le commandant dit à ses pilote "C'est notre erreur pas la votre".
Le fait que le commandement admette son erreur remonte grandement le morale des pilotes évitant qu'ils ne perdent foi en leur capacité à combattre.
La plupart des pilotes abattus durant l'opération BOLO deviendront plus tard parmis les plus grands AS de la guerre du Vietnam.

Image IPB
Le nombre d'étoiles sur l'avion ne représente pas le nombre de victoire d'un pilote mais de plusieurs pilotes ayant combattu avec ce même avion.

Ce message a été modifié par Poliakov - hier, 12:29.

--------------------
Image IPB

User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

2 Pages V < 1 2
Reply to this topicStart new topic
2 utilisateur(s) sur ce sujet (2 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :
 

Haut de page · Retour à l'accueil · Contacter le Webmestre Version bas débit Nous sommes le : 19/10/17 - 02:35